Posted in Revue de presse

La Revue de Presse #11

Partager : Logo de Facebook Logo de Twitter
La Revue de Presse #11 Posted on 16 octobre 2020

Au programme de La Revue de Presse de la semaine : La technologie et le sport, L’exposition Gengis-Khan, Eddie van Halen, Le couvre-feu et le spectacle, Extinction Rébellion, Découverte préhistorique, Alcool et confinement.

Sport. La technologie biaise-t-elle la performance sportive ?

Le Monde, le 12 octobre traite sous la forme de chronique de la controverse sur l’amélioration des performances sportives grâce aux prouesses technologiques. Même si certaines innovations accompagnent l’évolution des sports comme la conception de perche en fibres de verre, ou des raquettes en carbone… et que l’athlète demeure le seul maitre de ses performances, il ne faut pas oublier de rappeler que bon nombre de progrès technologiques ont contribué à l’amélioration de performances sportives. Par exemple, en 2016, Nike a conçu des semelles Vaporfly, et les cinq meilleurs athlètes masculins sont chaussés avec ces semelles. Ainsi, le quotidien, se questionne. Est-ce qu’on peut parler de « dopage technologique » ? 

Le Monde rappelle que beaucoup de fédérations ont interdit certains matériels ou équipements. Comme la Fédération de Tennis qui a interdit, en 1977, la raquette à double cordage. Plus récemment en 2009, les combinaisons en polyuréthane en natation ont aussi été bannit des bassins, à la suite du nombre de record battus lors des Jeux Olympiques de 2008. Toutefois, l’article ne pointe pas seulement le progrès technologique comme le seul stimulateur externe de performance. La Science sert la performance sportive. Le Monde conclut par « la  science n’a pas fini d’avancer, ni les sportifs de se dépasser. »

https://www.lemonde.fr/sport/article/2020/10/12/en-sport-la-frontiere-est-mince-entre-innovation-et-dopage-technologique_6055728_3242.html

Marjorie Gillet

Histoire. Report de l’exposition Gengis-Khan au Château des Ducs de Bretagne, à Nantes.

Ce n’est pas la première fois que cela arrive, mais cela est suffisamment rare pour être cité. Le musée d’histoire de Nantes, le Château des ducs de Bretagne, a reporté son exposition sur Gengis-Khan et l’Empire mongol intitulée «Fils du ciel et des steppes, l’épopée des Khans mongols ». L’exposition devait mettre en lumière l’Empire eurasiatique grâce aux très riches collections chinoises, dont une large partie figure comme trésor national. C’était la première fois en France qu’une telle exposition était programmée, les pièces chinoises restant le plus souvent exposées au musée de Hohhot, en Mongolie-Intérieure, le principal partenaire pour cet événement. Ce brusque retournement de situation est dû à des initiatives toujours plus fortes de la part du gouvernement central chinois de s’insérer dans l’exposition pour proposer une lecture de l’Empire mongol comme un empire uniquement  »chinois ». Ce récit, sorte de roman national exacerbé, offre donc une lecture nationaliste glorifiant la nation, particulièrement violente contre toutes formes de particularismes et d’identités qui dérogent à la règle du parti unique de Pékin. Il est sans doute impensable, pour ce dernier, qu’une exposition avec la coopération de la Chine parle d’identité Turco-mongole ou du peuple Ouïgour. Déjà présent dans la région actuelle du Xianjang au XIIIe siècle et qui a notamment fournis son système d’écriture pour développer la langue écrite et l’alphabet mongol. Cette censure culturelle, très loin des habituelles frontières de la Chine, montre bien le revirement et la crispation politique de plus en plus violente qui s’agite dans le pays. L’exposition est donc reportée en 2024 avec de nouveaux partenariats à l’horizon, l’occasion sans doute de pouvoir désormais mettre en avant les peuples, influences et particularités qui ont participé collectivement à fonder l’Empire mongol, n’en déplaise à Pékin.

Titouan Delcher

Musique. Mort du guitare hero de renom Eddie Van Halen

Eddie Van Halen, guitariste légendaire et membre fondateur du groupe de rock mythique des années 1980 Van Halen, s’est éteint mardi 6 octobre 2020. Après une vingtaine d’années à avoir lutté contre le cancer, le musicien est mort à l’âge de 65 à Santa Monica (Californie) d’un cancer de la gorge. Depuis l’annonce de sa mort, les fans comme les stars, bouleversés, ne manquent pas de lui rendre hommage sur les réseaux sociaux. En effet, Eddie Van Halen n’était pas personne et il était très apprécié. Le virtuose de la guitare a révolutionné le monde de la musique par ses idées novatrices et sa technique. Il était notamment connu pour son titre planétaire Jump ainsi que pour son célèbre solo sur Beat It de Michael Jackson. Mais le guitare hero est aussi à l’origine de la popularisation du tapping (technique de guitare et de la Frankenstrat, guitare qu’il a créé et qui est très réputée.

https://www.linternaute.fr/musique/biographie/2519879-mort-de-van-halen-entre-succes-exces-et-maladie-retour-sur-la-vie-d-un-guitariste-de-legende/?fbclid=IwAR39XOzwLxgCKTyio0XbMbsW_frySOGmt8pV5LAGkjFjtye5jlIuRcYjrqU

Gaëlle Bordier

Arts du spectacle. Les conséquence du couvre-feu sur l’industrie du spectacle.

Suite à l’allocution d’Emmanuel Macron annonçant un couvre feu appliqué à une liste de villes françaises, l’industrie du spectacle se retrouve de nouveau, comme en fin de saison dernière, dans une situation d’extrême précarité. « On nous ferme pratiquement, parce que le couvre-feu à 21h, c’est une décision de fermeture », explique sur franceinfo Bertrand Thamin, co-directeur du Théâtre Montparnasse et président du Syndicat national du théâtre privé. En effet, la plupart des représentations débutant entre 20h et 21h, les nouvelles restrictions contraignent les établissements concernées à avancer les levers de rideaux autant que faire se peut, mais faire se peut difficilement puisque, comme l’indique Bertrand Thamin “[…] dans certains théâtres, il y a une double programmation, il y a des spectacles à 19h et à 21h” et “Il y a parfois des pièces qui durent plus de deux heures, ça pose un vrai problème ». Problème en effet puisque cela forcera certaines structure à tout bonnement annuler une partie de leur programmation. 

En réponse aux revendications des professionnel·le·s de la culture, le gouvernement réfléchit à ajouter la sortie culturelle à la liste des motifs de dérogation, le billet de la séance faisant foi. Malgré ces tentatives de soutien (qui reste évidemment à confirmer), l’injustice se fait d’autant plus sentir au sein de la profession que, en comparaison aux transports en commun pour ne citer qu’eux, les lieux de culture semblaient des espaces à moindres risques. Roselyne Bachelot, elle-même considérait qu’« il y a moins de risque d’aller au théâtre qu’à un repas entre amis » tandis qu’Emmanuel Macron reconnaissait l’efficacité des protocoles sanitaires mis en place.

https://www.lemonde.fr/culture/article/2020/10/15/couvre-feu-l-executif-pret-a-des-amenagements-pour-les-salles-de-cinema-et-de-theatre_6056143_3246.html

Julie Deniel

Ecologie. Extinction Rébellion proteste devant le Ministère de la Transition écologique.

Dans cet article, nous mettons en avant la mobilisation d’Extinction Rébellion. Ce mouvement social écologiste – qui revendique la désobéissance civile non violente – s’est réuni devant le ministère de la transition écologiste ce mardi 13 octobre. Le groupe dénonce l’inaction du gouvernement face à l’extinction de la biodiversité et le dérèglement climatique. Barbara Pompili, qu’attendez vous pour proposer et prendre de réelles mesures? Après tant d’années de destruction, que vous faut-il pour réagir?

https://actu.fr/ile-de-france/paris_75056/images-mobilisation-d-extinction-rebellion-devant-le-ministere-de-l-ecologie-a-paris_36748846.html

Julie Colas

Histoire de l’art. Découverte d’un site préhistorique en région parisienne.

Ce jeudi 15 octobre, les archéologues ont fait la découverte d’un site préhistorique du paléolithique moyen (entre -35 000 et -45 000 ans ) près des berges de la seine à Clichy-la-Garenne en région parisienne. Les fouilles ont alors révélé des éclats tranchants en silex taillés, posés à plat, “ comme s’ils n’avaient pas bougé depuis” précise Sophie Clément la responsable scientifique du chantier. Des éclats tranchants ont été trouvés pour la dernière fois près de Paris au XIXe et leur technique de fabrication est devenue “ la méthode Levallois”. Cette méthode de débitage de pierre, caractéristique du paléolithique moyen, est associée à l’homme de Néandertal. Par ailleurs, les fouilles ont également mis à jour un fragment de défense de mammouth, mais qui à contrario des autres traces archéologiques, est très abimé.

https://www.lemonde.fr/sciences/article/2020/10/15/un-site-prehistorique-de-neandert

Camille Saint-Pierre

Philosophie. L’ivresse et le confinement : une philosophie !

Et si l’alcool nous permettait de mieux voir le monde, et de mieux vivre en cette période stressante ? C’est ce que la philosophe Anne-Sophie Moreau propose et défend dans un article du Philomag cette semaine. La vente et la consommation d’alcool se voient en effet restreintes après le discours du président mercredi dernier. L’instauration d’un couvre-feu dans quelques grandes métropoles, dès 21h, va en effet perturber les bars et les apéros entre amis. Autrement dit, nos échappatoires hebdomadaires ! Mais pourquoi nous retirer ce droit à l’ivresse ? Elle s’appuie sur les propos de Clément Rosset, qu’elle introduit comme le penseur des boit-sans-soif : « L’ivrognerie peut être invoquée comme l’une des voies d’accès possible à l’expérience ontologique, au sentiment de l’être » (Le réel. Traité de l’idiotie, 1978). Au lieu de nous faire voir double, l’ivresse nous permettrait au contraire de voir une réalité oubliée, au profit d’un monde triste et désabusé dans lequel nous vivons actuellement. Nous est retirée notre expérience de l’allégresse, ou l’amour du réel selon le philosophe Rosset.

https://www.philomag.com/articles/livrogne-voit-les-choses-comme-elles-sont?fbclid=IwAR2BUbdgC8HoExG0kkXoBRNlkHNeWxVD8nthdJA6tzXnit6BqGm1EgKRcCc

Moïra Lebrunet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *