Posted in Culture

L’impact du confinement sur les librairies

Partager : Logo de Facebook Logo de Twitter
L’impact du confinement sur les librairies Posted on 23 novembre 2020

Quels sont les impacts du confinement sur les librairies ? Comment faire pour acheter ou emprunter des livres ? Y-a-t-il une alternative à Amazon ou au e-commerce ?

À l’heure actuelle, comme beaucoup de commerces, les librairies sont fermées à cause du reconfinement, jugées comme étant « commerces non essentiels ». Les libraires avaient été déjà beaucoup touchés lors du premier confinement en mars dernier. Quelques heures après l’annonce du gouvernement concernant le reconfinement, de nombreux libraires ont demandé à ce que les grandes surfaces (telles que la Fnac, Carrefour, Leclerc, Auchan ou encore Casino, qui restent ouvertes puisque ce sont des commerces essentiels qui permettent d’ « effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle, des achats de première nécessité ») n’aient pas le droit de vendre des livres.  Les librairies indépendantes redoutaient énormément la fermeture de leur établissement car l’approche des fêtes de fin d’année et de célèbres remises de prix littéraires augmente généralement leurs chiffres de vente. Mais si aujourd’hui les librairies sont fermées, bon nombre de personnes ont besoin d’acheter ou emprunter des livres, que ce soit pour le plaisir, les études, le travail ou encore pour un cadeau d’anniversaire ou un cadeau de Noël.

C’est donc tout un secteur (éditeurs, bibliothèques, librairies, impression des livres) qui est concerné.

La Nouvelle Librairie, rue de Médicis à Paris, 9 mars 2019.

Les libraires pendant le confinement : entre indignation, résistance et solution

La maire de Paris, Anne Hidalgo, souhaitait que les librairies restent ouvertes considérant la vie culturelle comme un « motif légitime de sortie ». Lors d’une conférence de presse, elle avait notamment déclaré :

« Nous ne devons pas sacrifier ni l’éducation, ni la culture, ni les commerces de proximité »

Anne Hidalgo, maire de Paris

Malgré diverses autorités telles que l’Académie Goncourt ou encore François Hollande qui maintenaient le souhait de garder les librairies ouvertes, le gouvernement n’a pas changé de décision. Résignés à fermer, certains libraires avaient interrogé le chef de l’État sur le souci d’égalité entre les librairies indépendantes et les grandes surfaces. En effet, ces dernières pouvaient librement vendre des livres, ce que les librairies ne pouvaient plus faire après la mise en place du confinement. Pourquoi une grande enseigne pouvait-elle vendre ce qu’un libraire indépendant ne pouvait pas ? Cela a ouvert un grand débat notamment sur les réseaux sociaux concernant les commerces essentiels et non-essentiels, un débat qui finalement a soulevé la question de l’utilité de la culture à la fois en temps de confinement mais aussi de manière générale. Le gouvernement a réagi peu de temps après une vague d’indignation et a pris la décision d’interdire la vente de livres partout puisque les librairies n’étaient pas autorisées à ouvrir. Au départ, ces réactions avaient pour but d’inscrire les librairies comme commerces essentiels et de faire réagir le gouvernement.

L’interdiction de la vente de livres a choqué le monde du livre mais pas que. Le tweet « Cette photo est folle » de L’Indéprimeuse, Davina Sammarcelli, a beaucoup été relayé et a fait réagir de nombreux internautes. Nous pouvons lire sur une banderole au fond rouge : « Vente de livres & disques interdite conformément aux mesures gouvernementales en vigueur ». Certains internautes ont notamment comparé cette photo au livre Fahrenheit 451, un roman dystopique de Ray Bradbury dans lequel les livres sont interdits et brûlés.

Librairie vs Amazon

Aujourd’hui, il y a une vive concurrence entre le géant Amazon et les librairies ; Amazon étant une des alternatives à laquelle beaucoup de monde a recourt. Quoi de mieux qu’une commande en ligne sur le site et qu’une livraison pour palier la fermeture des librairies indépendantes. Le reconfinement de manière générale profite énormément à ce géant du web américain. De plus, Amazon commercialise la liseuse Kindle qui existe aussi sous forme d’application disponible sur android et IOS ; Kindle permet d’acheter des livres numériques. Pour résumer, Amazon vend à la fois des livres disponibles au format numérique et au format papier mais aussi au format audio avec son service Audible.com qui permet de télécharger un livre audio, un service qui fait donc énormément d’ombre aux libraires.

En 2008 déjà, le magazine The New Yorker montrait la rivalité entre les libraires et Amazon puisque certains préféraient se faire livrer un ouvrage plutôt qu’aller dans une librairie pour en acheter un.

Couverture du magazine américain The New Yorker, 2008
Prix littéraires et solidarité

De nombreux prix littéraires tels que les prix Goncourt, Renaudot, Interallié ou encore le Grand prix de l’Académie Française ont été repoussés par solidarité aux libraires. La saison automnale des prix littéraires a un réel impact sur l’achat de livres qui est plus important pendant cette période et pendant les fêtes de Noël. Les prix littéraires sont souvent l’occasion pour les lecteurs de découvrir de nouveaux auteurs, mais aussi les nouveaux coups de coeur après la rentrée littéraire qui a lieu entre fin août et début novembre. Ces prix prestigieux font souvent figure d’autorité en termes de choix littéraires. On remarque que les oeuvres qui ont reçu un prix sont bien souvent celles que les lecteurs achètent. Or, en période de confinement, l’annonce des lauréats aurait davantage profité aux sites de vente en ligne qu’aux librairies.

Click and collect et livraison

Si lors du premier confinement « le click and collect » n’avait pas convaincu la majorité des libraires, aujourd’hui la situation est différente. Mais tout d’abord qu’est-ce que le click and collect, dispositif prôné par le ministre de l’Économie Bruno Le Maire ? Par le biais du « click and collect », un consommateur peut commander en ligne un article et venir le récupérer dans un magasin de proximité. Cela suppose que la librairie possède un stock suffisant et qu’il soit indiqué en temps réel sur leur site. L’avantage de ce procédé est de ne pas payer de frais de livraison. Néanmoins l’inconvénient majeur du click and collect est la réorganisation de la gestion de la librairie concernant les stocks disponibles.

La livraison est aussi une alternative pour continuer à acheter des articles chez un libraire. La Poste a notamment souhaiter soutenir les librairies indépendantes et a déclaré dans une communiqué de presse :

« La Poste soutient l’activité des libraires et propose la livraison des livres à domicile à 2 €. »

La Poste, communiqué de presse du 5 novembre 2020.

Ce service n’est possible qu’au sein d’une même agglomération cependant. Dans un communiqué de presse également, le gouvernement s’est vu proposer une aide en faveur des librairies indépendants : « Le gouvernement met en place la prise en charge des frais d’expédition de livres des librairies indépendantes pour favoriser la vente à distance […] L’État prendra en charge, à compter du 5 novembre et pendant la durée du confinement, les frais d’envoi de livres. Ce dispositif permettra aux libraires de ne facturer à leurs clients que les frais de port au tarif minimum légal, soit 0,01 €. ».

Ebook et librairie numérique

La librairie numérique permet d’avoir accès à une multitude de livres depuis chez vous sur un ordinateur, une tablette, un smartphone, une liseuse. Pour les adeptes du format numérique, l’ebook peut sembler être une bonne alternative au format papier lorsque l’on a besoin d’un ouvrage rapidement. En effet, pas besoin d’attendre le livreur ou de se déplacer dans une boutique pour avoir son livre.

Et si vous cherchez une autre alternative à Amazon, voici une solution :

Pour ceux qui préfèrent acheter des livres autre part que sur Amazon, il existe une extension nommée Amazon Alternative que vous pouvez ajouter à votre moteur de recherche. Vous verrez apparaître sur le site du géant de l’e-commerce le bouton « acheter ailleurs » au-dessus du bouton « ajouter au panier », vous aurez ensuite une petite liste de librairies qui vendent également le livre que vous souhaitez.


Sources :

https://www.franceinter.fr/culture/acheter-des-livres-pendant-le-confinement-voici-12-alternatives-a-amazon

https://www.huffingtonpost.fr/entry/confinement-les-livres-interdits-a-la-vente-la-photo-qui-fait-scandale_fr_5f9d7e30c5b616c2f31520b5

https://www.lemonde.fr/culture/article/2020/11/05/edition-les-librairies-se-convertissent-massivement-au-click-and-collect_6058563_3246.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *