Posted in Revue de presse

La Revue de Presse #16

Partager : Logo de Facebook Logo de Twitter
La Revue de Presse #16 Posted on 20 novembre 2020

Société. Enquête sur le marché illégal de ventes de bébés aupp Kenya.

Hier, jeudi 19 novembre, la BBC a publié sur son antenne « Mundo » une investigation vidéo accompagnée d’un article écrit sur le phénomène de vols et ventes illégales de bébés au Kenya. Durant plus d’une année, une équipe composée de membres de la BBC et d’Africa Eye a mené l’enquête à Nairobi, capitale kenyane.

La journaliste rencontre trois femmes s’étant faites dérober leur enfant. Ils estiment à 60 000 le nombre d’enfants vivant dans la rue à Nairobi. Les trafiquants les vols la plupart du temps pendant le sommeil de leurs mères. Susan, interrogée, s’est faite enlevée son fils de 3 ans et 4 mois en 2016. Rebecca, sans abri et autre victime de ce fléau 10 ans plus tôt, explique : « Nous ne dormons pas bien. Il faut toujours être en alerte parce que ton fils peut disparaître. C’est ça notre vie […] Je me suis réveillée vers 2 heures du matin et mon fils n’était plus là. Je ne sais pas qui l’a enlevé […] Je donnerais tout pour le revoir. Pourquoi me l’ont-ils pris? Être à la rue ne signifie pas que je suis une mauvaise mère (pleurs) ».

L’équipe a réussi a réussi à introduire le réseau par l’intermédiaire de l’une des journalistes qui entre en contact avec une femme se faisant appeler Anita, voleuse de bébés qu’elle vend derrière au marché noir. Elle décrit ses client.e.s et leurs motivations : la majorité d’entre eux/elles sont stéril.e.s ou souhaitent « les utiliser pour des sacrifices ». Elle explique qu’une fille se vend 50.000 chelines (US$460) et 80.000 (US$720) si c’est un garçon. L’infiltrée de la BBC se fait alors passer pour une potentielle acheteuse et tente de monter une opération menant à l’arrestation d’Anita. Le rendez-vous est pris mais Anita ne s’y présentera jamais, ayant apparemment trouvé un.e acheteur.euse prêt.e à payer plus cher.

Suite à cette enquête, la police locale a arrêté trois médecins supposés diriger un réseau de trafic de bébés.

https://www.bbc.com/mundo/noticias-internacional-54960526

Nathan Fouchet

Littérature. Toujours plus, + = + de Léna Situations : de la littérature ?

Au moment où le monde de la presse est en berne (avec un re-confinement voyant les rayons de livres fermés, parés de noir) le coup de boost dans le monde du livre est donné par le biais d’Internet. La jeune influenceuse de vingt-deux ans, « Léna Situations », est en tête des ventes ce mois-ci avec Toujours Plus, un récit d’expériences suivant la mode du roman « good
vibes » : « le positif amène du positif » est la phrase fétiche de Léna, jusqu’à se la tatouer sur le bras. Malheureusement, le bonheur des uns fait le malheur des autres. Après cette censure de la vente des livres dans « le monde réel » donnant le beau rôle à Amazon et autres sites d’achats en ligne, et maintenant le système des réseaux sociaux qui domine le marché, c’en est de trop pour l’auteur du roman l’Amour dure trois ans, Frédéric Beigbeder : « Entre L’Être et le Néant, Léna privilégie plutôt la seconde option. », déclare-t-il (référence à l’œuvre de Jean-Paul Sartre), lors d’une critique acerbe pour sa chronique « Autobiographie d’une inconnue célèbre » dans le journal Le Figaro. Il ajoute : « Cette jeune femme est la preuve que le système éducatif français a perdu une bataille contre Facebook ». « 147 pages de vide, 19,50 € de perdus » résume-t-il même en bas de la page. La réponse de la jeune youtubeuse sur le plateau de Quotidien : « Il écrit ce qu’il veut et nous on répond ce qu’on veut. On répond qu’on est fatigué
par ce snobisme intellectuel et le mépris qu’on peut avoir face à des jeunes qui essayent de faire des choses ». Une réponse très plébiscitée et un soutien sans faille de toute la communauté de la jeune femme, à l’assaut sur Twitter.

Un bras de fer intergénérationnel de plus en plus fréquent : la génération Prix Goncourt remet en cause la légitimité de la génération Youtube, tout en se plaignant que les jeunes ne s’intéressent pas assez à la littérature. Ne serait-ce pas le loup qui se mord la queue ?

https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2909439-20201116-lena-situations-repond-frederic-beigbeder-facile-attaquer-nouvelle-generation

Clara Lelièvre

Musique. Retour triomphant pour AC/DC avec la sortie de son nouvel album « Power Up ».

Ça y est, AC/DC fait son grand retour ! Après six années d’absence, le groupe mythique de hard rock revient avec un nouvel album studio intitulé « Power Up », sorti il y a tout juste une semaine. Un 17ème album qui porte du miracle compte tenu de ce que le groupe avait traversé depuis la sortie de leur album « Rock or Bust » en 2014.

En effet, entre le chanteur Brian Johnson menacé de surdité totale, le batteur Phil Rudd confronté à d’importants problèmes judiciaires et Malcolm Young atteint d’Alzheimer et forcé de quitter le groupe : tout portait à croire que c’était la fin pour le groupe légendaire de rock’n’roll.

La mort de Malcolm en 2017 fut aussi une épreuve intense, mais qui a motivé son frère, Angus Young, à lui rendre hommage à travers un nouvel album. Le groupe s’est alors réuni en 2018 pour enregistrer « Power Up » à Vancouver.Ce 17ème album, à travers des riffs accrocheurs et une énergie d’enfer, nous entraîne avec des morceaux comme Realize ou encore Shot in The Dark et nous permet de nous évader le temps d’une heure pendant cette période difficile. À écouter sans modération !

Gaëlle Bordier

Histoire. La découverte d’un souterrain allemand de la bataille du Chemin des Dames.

La bataille du Chemin des Dames est bien connue des historiens de la Première Guerre mondiale. Cependant, le mystère des 250 soldats allemands enfermés dans un tunnel souterrain à Craonne vient d’être résolu. Le reporter Benoît Hopquin revient sur cette énigme dans un article pour Le Monde.

Alain Malinowski, amateur, passionné par cette bataille au lourd bilan, a, pendant quarante ans, épluché les archives de la guerre, avide de connaître l’histoire qui a touché son village natal. C’est comme ça qu’il découvre en 1995 les plans du “Haupt Tunnel” allemand à Craonne, long de 260 mètres et pouvant servir de refuge pour les soldats et de dépôt à munitions. Malinowski fait alors le lien avec le “tunnel du Winterberg”, connu pour être devenu le tombeau de deux-cents cinquante soldats allemands ensevelis des suites d’une offensive française le 4 mai 1917. L’un des trois
A, K. Fisser racmonte la bataille contre le temps et la folie à l’intérieur du tunnel, avant d’être retrouvé par les secours allemands. Les corps restants sont abandonnés et perdus, malgré des recherches en 1960.
A. Malinowski ne désespère pas de retrouver l’emplacement du tunnel et monte un dossier en 2010 pour transmettre ses observations aux autorités allemandes. Au vu du peu d’intérêt porté par ces dernières, c’est son fils Pierre qui prend le relais de l’enquête. L’homme est connu par les
archéologues pour ses méthodes de recherche illégales, sa proximité avec l’extrême droite et le poutinisme. La nuit du 22 décembre 2019, il retourne la terre du plateau du chemin des Dames mais sans résultat. C’est finalement la nuit du 1er Janvier, avec l’aide d’une pelleteuse, que P. Malinowski retrouve l’armement lui confirmant le positionnement du tunnel. Ayant informé les autorités responsables, un rapport d’expertise est encore un cours par le VDK, organisme chargé de recenser et entretenir les sépultures des soldats allemands.

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/11/16/mystere-de-la-guerre-de-14-18-le-tunnel-du-winterberg-livre-ses-premiers-secrets_6059854_3210.html

Adèle Appriou

Danse. Trois spectacles diffusés librement par l’Opéra de Paris.

Le week-end dernier, un événement inédit s’est produit, un renouveau pour l’Opéra de Paris et ses spectateurs. Alors que le pays est toujours en situation de crise sanitaire avec ses théâtres, cinémas et restaurants fermés, la directrice de l’Opéra, Aurelie Dupont, a rebondit rapidement. C’est lors d’une soirée en live que 3 chorégraphes ont pu s’exprimer: Sidi Larbi Cherkaoui, Tess Voelker et Mehdi Kerkouche. L’article de Paris Match cité au dessus ne décrit que brièvement les pièces de la soirée et le ressenti que les spectateurs peuvent avoir. Pour autant, il faut noter que ces trois créations ont été un véritable miroir de nos sentiments en cette période difficile.

https://www.parismatch.com/Culture/Spectacles/Hier-soir-a-Paris-le-Ballet-de-l-Opera-de-Paris-se-deconfine-pour-une-representation-unique-1712051

Julie Colas

Philosophie. Journée mondiale de la Philosophie.

À partir du jeudi 19 novembre 2020, à savoir la journée mondiale célébrant la philosophie, et ce jusqu’au dimanche 21 novembre 2020, le Philosophie magazine en ligne propose différentes tables rondes, des colloques et des discussions autour du thème de l’année : la pandémie (sans grande surprise). Des philosophes du monde entier viennent donc converser autour de divers sujets, comme la santé ou encore la peur. C’est l’UNESCO qui, en 2005, officialise cette fête de l’amour de la sagesse, dans le but d’encourager à la pensée critique et indépendante, et à une meilleure compréhension du monde dans lequel nous évoluons. N’hésitez pas à regarder les tables rondes ayant déjà eu lieu, qui sont disponibles en ligne, mais aussi à vous inscrire aux tables rondes de ce week-end, en cliquant sur le lien ci-dessous.

https://www.philomag.com/articles/la-journee-mondiale-de-la-philosophie-en-ligne

Pour vous inscrire : https://unesco-org.zoom.us/webinar/register/WN_fhNHw0TxT_yeo_RUTaj6FA

Moïra Lebrunet

Ecologie. Des voix s’élèvent pour un Noël sans Amazon.

#NoëlsansAmazon , vous avez peut-être vu cet hashtag défiler sur les réseaux récemment. À l’initiative de celui-ci, des élus de gauche et des écologistes, mais également des personnalités importantes et des associations. En effet, en cette période déjà compliquée, les grandes multinationales écrasent d’avantage les petits commerces. Ce hashtag a justement été créé pour inciter les Françaises et les Français à consommer chez nos commerçants de proximité. En plus de cette catastrophe sanitaire, c’est une véritable catastrophe sociale, humaine et environnementale qui se déclenche. Plus d’informations sur l’article du Monde, dans le lien juste au-dessous.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/11/17/une-petition-d-elus-et-de-personnalites-reclame-un-noel-sans-amazon_6060008_3234.html?fbclid=IwAR0HKs8_LB6wts4-2uH-RvRc1hJQGUVd7-pyoYz_A_7Bwa-aCorxmxcN8yU

Julie Colas

Sport. Ces champions prennent leur congé paternité, vraiment ?

L’Equipe avait bien titré son article de la rubrique « tous les sports » du 19 novembre 2020 : « Ces champions qui prennent leur congé paternité ». Toutefois, l’hebdomadaire sportif se contente simplement de lister quatre champions qui décident de s’absenter quelques jours de leurs championnats respectifs pour assister à la naissance de leur progéniture ! Sacrifiant ainsi une « échéance importante », pour la venue au monde de leur enfant.

Il n’est donc pas question de congé paternité à proprement parler qui sous-entendrait une pause dans leurs carrières (de plus de deux jours) pour s’occuper à plein temps de leur enfant. Néanmoins, il est à noter que la décision de Virat Kholi, capitaine de l’équipe indienne de cricket, de potentiellement s’absenter de la tournée en Australie, est vu comme « un accélérateur bienvenu de l’émancipation féminine en Inde »

https://www.lequipe.fr/Tous-sports/Actualites/Ces-champions-qui-prennent-leur-conge-paternite/1195897

Marjorie Gillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *