Posted in Société

Investir en bourse, impossible pour les 18/25 ans ?

Partager : Logo de Facebook Logo de Twitter
Investir en bourse, impossible pour les 18/25 ans ? Posted on 10 mars 2020

Pour beaucoup de jeunes, contribuer au monde de demain est un besoin voire une nécessité. Cependant aujourd’hui, ces derniers ne placent quasiment jamais leur épargne sur le marché des actions. 

Pour beaucoup de jeunes gens de la génération Y (18-25 ans) il n’y a pas de lien entre épargner et investir dans des entreprises cotées.  S’agirait-il de la dernière crise financière qui le rappelons-le a fait baisser le nombre d’actionnaires individuels au niveau mondial et qui serait donc perçue comme un gouffre financier ? Ou est-ce simplement un manque de moyens financiers ? 

Aujourd’hui, moins d’un quart des 18-25 ans souhaitent placer une partie de leur épargne sur le marché boursier. 

Des établissements bancaires méfiants 

Si un jeune veut investir sur un marché, il se tournera automatiquement vers son banquier afin de dégager des fonds et possiblement acquérir un emprunt. D’après l’AMF aujourd’hui, (L’Autorité des marchés financiers) un jeune actif de 25 ans, fraichement diplômé aura plus tendance à miser sur des contrats d’assurance vie, d’épargne, ou encore de logement qu’investir directement en obligations ou actions boursières. 

De plus, un banquier sera d’autant plus frileux à conseiller l’achat de produits financiers étant très risqués si la personne en face de lui ne lui donne pas toutes les garanties nécessaires. De plus ce dernier pourra se demander si vous faite ces manœuvres uniquement par besoin d’enrichissement ou bien pour un véritable placement lucratif à long terme. Il s’agit donc ici d’une situation d’aléa moral entre les deux parties, c’est-à-dire un effet pervers qui peut apparaître dans certaines situations de risque ou dans une relation entre deux agents. Au final chacune des parties est perdante, d’un côté le jeune actif n’aura pas pu investir dans ses actions préférées et d’un autre côté le banquier n’aura pas pu acquérir une belle commission. 

Pour beaucoup, les moyens sont faibles 

Qu’est-ce que veulent les personnes de cette génération aujourd’hui ? C’est une génération ayant grandi avec la technologie, une génération connectée voulant mener à bien sa quête, que ce soit sentimentalement, politiquement mais aussi financièrement. Simplement, un jeune n’investit pas tout court. Il n’a pas les moyens, souvent dû aux coûts des études ou l’acquisition d’un logement, il est méfiant avec tout ce qu’il peut voir dans la presse ou sur les réseaux sociaux.

Tous ces paramètres montrent donc que cette génération privilégie des placements plus sécuritaires malgré le fait qu’ils rapportent moins. Comme évoqué précédemment, nous trouvons en tête de liste les livrets épargne à faible rendement où les fonds restent disponibles. 

Vers le marché des cryptomonnaies  

Cela fait quelques années que les cryptomonnaies font parties du monde financier. A l’inverse des actionnaires plus âgés, les jeunes générations n’hésitent pas à acheter des cryptomonnaies. En effet c’est un marché né dans la continuité de cette génération et qui plus est un marché où les personnes qui ont de solides connaissances sont les 23 ans et plus. 

Pourquoi cet engouement pour ce type de monnaie ? Certaines personnes pensent à l’avenir en se disant que les monnaies classiques que nous connaissons tous sont à bout de souffle avec toutes les crises perpétuées. Les cryptomonnaies comme le Bitcoin, sont des monnaies nouvelles et non-régies par la sphère financière. Ce qui est un attrait positif pour cette génération, d’autant plus qu’elles sont intraçables. 

Se former sur internet, une bonne alternative

Il est vrai qu’aujourd’hui, toute connaissance de n’importe quel domaine est à porté depuis notre ordinateur. Certains l’ont bien compris. Beaucoup de sites gratuits d’analyse financière ont ouvert leurs portes dans les années 2010. (ZoneBourse ; Boursorama ; CercleFinance ; …) 

Ces sites se rémunèrent grâce aux publicités sur leurs différentes pages, ce qu’ils leurs permets de rémunérer bons gros nombres d’analystes financiers ou encore d’enseignants-chercheurs experts dans ce domaine. 

La personne qui veut commencer à placer en bourse peut donc très bien se documenter sur le sujet en bénéficiant d’analyses de pointes et très souvent à la portée d’un novice dans le domaine et c’est normal. Un site internet comme ceux-ci n’ont aucun intérêt à ce que la personne soit dégoutée et qu’elle ne revienne pas, d’autant plus qu’avec un petit peu de chance cette même personne utilisera la plateforme d’investissement du site en question, moyennant donc une commission pour ce dernier. 

Sources :

  • Benoît LETY (le 12/12/2018) « Investir en actions : « un appétit croissant chez les 18-34 ans » selon l’AMF ». moneyvox.fr
  • Auteur inconnu (année 2018) « Comment expliquer l’engouement des jeunes générations pour les crypto-monnaies ? ». coin24.fr
  • David AUDRAN (le 23/09/2019) « Quelle est l’attitude des jeunes vis-à-vis des banques ? ». culturebanque.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *