Posted in Culture

WARM, l’entreprise culturelle lavalloise fête ses 5 ans !

Partager : Logo de Facebook Logo de Twitter
WARM, l’entreprise culturelle lavalloise fête ses 5 ans ! Posted on 23 février 2021

WARM, c’est l’aventure dans laquelle se sont lancés Willy Durand et Armelle Pain le 1er février 2016, associant maison d’édition, label indépendant et services en ingénierie culturelle dans le domaine du cinéma.

Armelle et Willy, tous deux passionnés par le cinéma et l’art en général, se sont rencontrés en travaillant pour Atmosphère 53, association ayant pour but de promouvoir le cinéma d’auteurs en Mayenne. Portés par l’envie de mener leur propre barque et de mettre à profit leur expérience dans le domaine culturel, ils ont ainsi créé WARM.  

WARM étonne et détonne de par son profil atypique et marginal en proposant des œuvres multidisciplinaires mêlant cinéma, photographie, sciences humaines et sociales, musique et littérature.

© Florian Renault

À la croisée des genres, une maison d’édition pas comme les autres :

WARM, c’est la transversalité mais aussi l’expérimentation, la découverte et le partage avec cette volonté de sortir des sentiers battus pour proposer des œuvres originales, en accompagnant les artistes et les œuvres et en décloisonnant les genres.

A travers une ligne éditoriale expérimentale et originale, Warm propose trois collections :

La collection PHOTO-GRAPHIE qui, en faisant dialoguer textes littéraires et œuvres photographiques, propose une rencontre et un échange entre deux artistes pour faire fusionner deux disciplines artistiques. Ces textes peuvent aussi être accompagnés de créations sonores.

A découvrir :

  • Lumières Animales de Carole Thibaud & Muon.
  • La Baie des cendres de Stéphane Bouquet et Morgan Reitz.
  • L’Argentine, malgré tout de Nicolas Azalbert et Eduardo Carrera.
  • Julien Mérieau, Astonish me | Etonnez-moi ! de Gerard Malanga et Julien Mérieau.

En référence au nom du film Sud Eau Nord Déplacer, réalisé par Antoine Boutet, la collection NATURES CONTRARIER s’intéresse au rapport qu’a l’Homme à la nature de manière artistique en portant un regard sensible aux modifications apportées par l’Homme sur son environnement. Cette collection ne présente pour le moment qu’une œuvre, mais d’autres sont à venir !

Ainsi, on y peut découvrir Un été sur la Bièvre d’Adrien Gombeaud qui retrace l’histoire de cette rivière parisienne aujourd’hui tombée dans l’oubli, enfouie sous le béton et transformée en égout. Ce livre est aussi illustré de cartes faites à l’aquarelle par Agnès Stienne. Entre mélancolie et poésie, Un été sur la Bièvre apporte un regard sensible et artistique sur cette rivière, métamorphosée par la main de l’Homme à travers les siècles.

La collection CINEMA, quant à elle, met en lumière des lieux emblématiques du cinéma (comme le Trianon en Mayenne ou encore le cinéma Utopia à Avignon), des rencontres avec des acteurs et artistes de la scène cinématographique, ou encore des problématiques liées au cinéma.

On peut y retrouver :

  • Lisandro Alonso, habiter la nature, rêver le cinéma d’ Adrien-Gabriel Bouché.
  • Cinéastes autochtones, la souveraineté culturelle en action de Sophie Gergaud.
  • Wang Bing, un geste documentaire de notre temps d’Antony Fiant.
  • D’autres continents, mouvances du cinéma présent, collectif d’auteurs, édité à l’occasion de la 40ème édition du Festival des 3 Continents.
  • Le cinéma Utopia à Avignon de 1976 à 1994, une histoire de militantisme  culturel et politique de Michaël Bourgatte.
  • Le Trianon, un cinéma associatif en Mayenne d’Armelle Pain.

Enfin, coéditée par NEF Animation, la Cinémathèque québécoise et WARM, la revue Blink Blank a vu le jour en janvier 2020. En référence au court-métrage de Norman MacLaren, Blinkity Blank, cette revue se destine à tous les amoureux du film d’animation ou même aux curieux qui souhaiteraient découvrir cet univers riche et vivant. Chaque numéro explore le monde de l’animation à travers différentes thématiques et des entretiens exclusifs tout en apportant un regard critique sur l’actualité.

© WARM

Le label WARM, l’innovation à travers la musique expérimentale et électronique :

Le label WARM se consacre aux musiques électroniques et expérimentales. Mais au-delà du genre, ce qui prime pour le label, c’est l’ « audace », l’expérimentation et la recherche derrière chaque projet. WARM présente des artistes aux univers différents, singuliers, et dont émane une chose commune : la tentative derrière l’œuvre. On retrouve ainsi des artistes comme Quartz Locked alias Julien Mérieau, Juan Pablo Espinoza et Hervé Moire, PLY, Etant Donnés, Pascal Le Gall, Norman Ledeuil, Descendeur ainsi que Laurent Boireau et Sylvain Gaudray, dans un album regroupant trois formations dont ils ont fait partie : Brot Bort, Cadavre exquis et De Part et d’Autre.

Les artistes du label WARM expérimentent, innovent, jouent avec les sons et sortent par la même occasion de l’ordinaire en recréant des sonorités étranges, envoutantes. Chaque artiste est marqué par un univers et des concepts très forts. Entre assemblages d’enregistrements sonores, d’instruments et de bruits en tous genres, on retrouve chez eux cette approche singulière du son qui nous offre une expérience auditive inouïe.

WARM a fait le choix d’éditer ses disques en format vinyle ainsi qu’en version numérique. Cet intérêt pour le format physique peut se justifier par la qualité sonore que l’on retrouve dans cette forme, aussi poussé par cette envie d’aller au-delà du numérique « qui produit des œuvres musicales vouées à disparaitre au bout de quelques semaines pour ne jamais revenir ». Une manière aussi de se réapproprier, de renouer avec l’objet dans sa forme « brute » pour retrouver ce plaisir du rapport à l’objet.

Avec la volonté de remettre à jour des œuvres et des artistes des années 80, WARM s’est aussi lancé dans l’édition et la réédition d’œuvres musicales singulières ayant marqué et « influencé l’imaginaire des musiciens actuels, mais restées ‘souterraines’ ». WARM a notamment édité Le Paradis Blanc qui regroupe deux pièces musicales ainsi qu’un film expérimental réalisés par le groupe Etant Donnés dans les années 80 à l’occasion d’une performance artistique.

WARM œuvre ainsi à révéler les artistes et les accompagne sur leurs projets, en faisant s’entrecroiser les parcours et en mélangeant les genres, et propose par la même occasion des rencontres entre les artistes, susceptibles de déboucher sur des projets collectifs.

Cet intérêt que porte WARM à l’expérimentation, on le retrouve aussi dans sa ligne éditoriale. En effet, on y retrouve une curiosité ainsi qu’une ouverture liées à la création artistique, et plus particulièrement aux tentatives artistiques de créer des choses nouvelles et singulières. On distingue ainsi chez WARM cette envie de décloisonner les genres, de faire dialoguer les disciplines et de faire émerger des projets authentiques, originaux et insolites sans se soucier des cases.

WARM, ingénierie culturelle au service de l’art :

WARM offre aussi une activité de services en ingénierie culturelle à l’intention des collectivités et structures culturelles (festivals, salles de cinéma, associations, institutions) locales et accompagne différentes initiatives d’actions durables existant dans le cinéma en alliant sensibilité artistique, expertise stratégique et savoir-faire opérationnel. L’entreprise effectue ainsi de la conception et coordination de projets, de l’éducation artistique et culturelle, de la rédaction (d’articles, de retranscriptions et de synthèses thématiques), des conseils et de l’accompagnement, de la programmation, des animations d’échanges, etc.

WARM a ainsi travaillé avec le festival Premiers Plans à Angers, le Tranzistor, l’association Lecture en tête, le festival du premier roman, etc. et a aussi organisé des expositions mettant en lumière les travaux de photographes avec lesquels elle a collaboré, notamment pour sa collection PHOTO-GRAPHIE.

Des valeurs humaines au cœur de leurs préoccupations :

Au sein de sa ligne éditoriale, WARM révèle aussi de beaux principes. En effet, on retrouve chez WARM cette volonté de transmettre l’art dans des formes originales, mais aussi de transmettre un savoir pour porter un regard neuf sur le monde et faire découvrir par la même occasion des œuvres avec peu de visibilité. L’entreprise a aussi à cœur de privilégier les collaborations avec des acteurs culturels locaux en se souciant de maintenir un lien social, « tout en restant ouverte à la diversité et à la circulation des œuvres et des hommes ». Dans une démarche sociale et solidaire, l’entreprise culturelle met ainsi en avant le partage, l’échange et la rencontre au centre de ses projets. De cette manière, WARM agit en « passeur », en faisant le lien entre les artistes, leurs œuvres et le public.

WARM apporte ainsi un autre regard sur l’art et le monde, à la fois sensible et singulier.

Pour en savoir plus sur l’entreprise culturelle WARM : https://warm-ed.fr/fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *